GUERRE D'ALGERIE :
Chronologie des attentats F.L.N.
Par Jean Pierre Ferrer et l'équipe du CRI

- ANNEE 1957 -


ALGERIE 01/01/57 : Alger. Six explosions de grenades.
- MM. FERRIER, 46 ans, tué d'une balle dans la nuque.
- SI SABER Saïd, 30 ans, blessé dans la Casbah
- M. François COSTA, tué à. Diar-El-Mahcoul.
Perrégaux. MM. Pierre RODRIGUEZ, 50 ans; Michel MARTINEZ, 42 ans, massacrés à. coups de hache.
Oran. Deux Territoriaux tués; 3 blessés.
Mécheria. Grenades dans 2 cafés: M. Raymond GONZALEZ, père de 5 enfants, tué; MM. ALARCON et Michel PEREZ grièvement blessés, ainsi que le jeune Ben MAROUL Ahmed, 12 ans; quatre militaires et un civil, M. Fernand DERAMONT, également blessés.
M. Gabriel BARBER, 55 ans, tué à. coups de revolver.
Sétif. L'explosion d'une grenade fait 4 blessés, dont M. Robert PRINQUIER, grièvement atteint.
Blida. Au "Café FRANCE", l'explosion d'une grenade fait 3 blessés.

ALGERIE 03/01/57 : Attaque du train Oran-Relizane, 6 voyageurs massacrés. Il s'agit de M. Jean DEKER, Mme. CUTILLAS, née ANTON; M. Louis CUTILLAS, la jeune ANTON, 14 ans; Mme. Vve. RECORD; Mlle. MARIANO, dont les corps ont été retrouvés; Mme. Jean DEKER et Mlle. LINE RECORD enlevés par les terroristes, avec 11 Musulmans.
Alger. Bombe dans un trolleybus: 2 morts: MM. Alexandre CHOLLET et Amar BELGOUM.
- Deux grenades explosent à Saint-Eugene et à Maison-Carree : 14 blessés.
Saint-Arnaud: M. Roger BERNARD tué.
Bône. MM. Joseph MADONNA et BOUZID Ali Ben Smaïne blessés.

ALGERIE 04/01/57 : Blida. M. BERNABEU, employé de mairie, tué.

ALGERIE 06/01/57 : M. Adrien-Pierre DENIS mortellement blessé.
Beni-Saf. Une ferme attaquée, son propriétaire, M. Charles DELBOS, ainsi que M. Gaston MEUNIER, tués.
Kabylie. Le capitaine MOREAU, commandant la S. A. S. de Pirette (Dra-El-Mizan), enlevé et abattu.
Mekla. M. Charles CISCAR tué.
Alger. Un salon de coiffure mitraillé, M. Mohamed BOUCHICHA, tué.

ALGERIE 07/01/57 : Alger (Kouba). Le soldat TARE, du 231" Bataillon d'Infanterie, tué, et M. SABATERO, 76 ans, blessé. M. AQUILINA, propriétaire de bouchonnerie, abattu à. coups de revolver.
Arris. Les rebelles assassinent le médecin-auxiliaire Jacques VANNIER qui se rendait à. sa consultation dans une mechta voisine.

ALGERIE 08/01/57 : El-Affroun. M. SCHEMER, employé municipal, tué.
Boufarik. M. Jean MARQUES, 67 ans, cultivateur, grièvement blessé; M. MOURIES, assassiné. Grenade dans un café: 7 consommateurs français blessés.
Heliopolis (Constantinois). M. MOUGG, 55 ans, tué à coups de couteaux.
Biskra. M. Louis GUCHOUAU, de la police d'Etat, grièvement blessé.
Orleansville. M. François REY, agriculteur, et M. Joseph ORTEGA, 37 ans, blessés.
Alma. Le Dr. ETTICHOFFER, Vice-président de la Confédération des Vignerons Algériens, propriétaire, et son gérant sérieusement blessés.
Miliana. M. José-Marie VAQUERO, chef mineur aux "Mines du Zaccar", tué

ALGERIE 09/01/57 : Opération de contrôle à la Casbah d'Alger: 290 personnes appréhendées, dont 5 terroristes.
Le général MASSU nouveau responsable des Services de Sécurité de l'agglomération algéroise.
Alger. M. Raphaël GRECO, employé à l'E. G. A., et M. Marcel HEMMON, blessés.
Maison-Carrée. Un jeune "rappelé" tué par 3 terroristes en auto qui sont abattus sur-le-champ.
MM. François LANG et Henri YACONO enlevés par les "hors- la-loi".
Actes de terrorisme, grenades, bombes, attentats.

ALGERIE 10/01/57 : Tizi-Ouzou. M. René FUND, commerçant, assassiné.
Boufarik. M. Roger OLTRA, forgeron, tué, et M. Barthélemy FONT, blessé.

ALGERIE 11/01/57 : Alger. M. Julien RAKOUSKI, et sa mère, âgée de 70 ans, assassinés.
MM. Albert TOUITOU et Jean BONNET, territoriaux, grièvement blessés.
(Mme. NAOURI, née SRAMITO, militante communiste, expulsée d'ALGER.)

ALGERIE 13/01/57 : Exactions des terroristes dans le Constantinois et en Oranie: plusieurs blessés.
Bordj-Bou-Arreridj. M. ASCENSION, entrepreneur, tué d'un coup de feu.
M. LASSALLE mortellement blessé.
Djidjelli. Le garde-champêtre, M. Louis ALLAOUA, poignardé.
Ameur-El-Ain. M. JUAN, agent de P. T. T., père de 6 enfants, tué.
Birkadem. M. Benoît TUDURI grièvement blessé.

ALGERIE 14/01/57 : Alger. Une bombe explose dans un local de Radio-Alger.
Boghari. L'adjudant de gendarmerie, Raymond FUCHER, tué de 2 balles dans le dos.
Oran. M. Albert HERNANDEZ grièvement blessé.
Grenade à Constantine : 7 blessés.

ALGERIE 15/01/57 : Oran. M. Joseph ANTININI, 59 ans, chef de chantier, tué.
Guelma: M. Daniel HALIMI, grand rabbin, est grièvement blessé par des terroristes musulmans.

ALGERIE 16/01/57 : A Vauban, les fellaghas incendient l'Eglise.
Alger : Des activistes "Algérie française" mènent une attaque au bazooka contre le général Salan à l'Hôtel de la XIX Région Militaire, rue d'Isly. Ils manquent leur cible mais son chef de cabinet, grièvement blessé, dans son bureau, succombe à ses blessures.

ALGERIE 17/01/57 : Alger. M. Jean FRANCO assassiné.
Birkadem. M. Louis CHATRAQUE, préparateur en pharmacie, grièvement blessé; M. René OSTESSEQUE, agent des Ponts et chaussées, tué.
Ain Temouchent. Les jeunes GONZALEZ, 18 ans; Henri NANES, 19 ans, et M. François VALER, blessés.

ALGERIE 18/01/57 : Explosion d'une bombe à bord du paquebot "Ville d'Oran", au large d'ALGER.

ALGERIE 19/01/57 : Importantes mesures de sécurité mises en place à Alger.
Colea. Cinq membres d'une famille musulmane égorgés.

ALGERIE 20/01/57 : Opérations militaires dans toute l'Algérie.
Oran. M. FAUSSEMAQUE, préfet de Tiaret, échappe à une embuscade.
ALGER. M. Jean-Pierre GALEA, caporal-chef au 2me Bataillon de Chasseurs Alpins, est tué de plusieurs coups de feu, sous le yeux de sa mère.

FRANCE 20/01/57 : 63 membres du F. L. N. et du M. N. A. arrêtés à PARIS et en province.

ALGERIE 21/01/57 : France Observateur, Demain, Rivarol et Aspects de la France saisis à ALGER.
15 Français communistes internés.
Alger. M. LAGURO CHELOUHI, 57 ans, tué.
Orleansville. M. CHAIEB Mohamed, agent de police, tué. ;
Les Rirhas. Au douar Tebben, les "hors-la-loi" égorgent les marabouts LAMINE et NORMANE

ALGERIE 22/01/57 : Alger. Le car "Alger-Kolea" attaqué à 25 Km. d'Alger: 7 morts, dont 3 femmes; trois blessés graves: M. SOLIVERES, son épouse et M. Georges MIZZI. Sont tués: Mlle. BARRIS, 15 ans, étudiante; Mme. CAILHAU, 72 ans; M. Louis CAILHAU, 76 ans; Mme. RAVY, 60 ans; M. LEDESME, préparateur en pharmacie; le jeune Gérard AUGERAU, 17 ans; et M. Georges TCHERNOV, 50 ans.

ALGERIE 23/01/57 : Baraki. Mme. MENUGE, sage-femme, enlevée.
Ont été blessés: MM. Emile AUBER (Boufarik), Jules LE- ROMAIN (Marechal-Foch), Henri LECA (Palestro) Gabriel GILBERTO (Meurade), Jean LOPEZ (Orleansville).

ALGERIE 24/01/57 : Inkermann. M. Antoine LAMARDRE, tué.
Chekfa. Un "hors-la-loi"" assassine à coups de pioche le jeune G. POMMIER, 17 ans.

ALGERIE 25/01/57 : Deux gérants de ferme, MM. MARTINEZ, 50 ans, et GARCIA, 30 ans, enlevés par les rebelles sur la route de Perregaux- Mostaganem.
Medea. M. Maurice DAVID, assassiné.
Tisman. MM. Gaëtan ESCUDERO, 40 ans, et Marcel SALAZAR, 45 ans, tués à coups de feu.

ALGERIE 26/01/57: Le F. L. N. lance un ordre de grève générale de huit jours, à partir du lundi 28.
2 bombes à Bab-el-Oued 2 policiers blessés.
9 grenades à Alger : 1 seul blessé.
17h30 : 3 bombes toujours à Alger à la Cafétéria, à l'Otomatic, et au Coq Hardi : 4 morts: Mme. Jeanne TEMIME, 40 ans; Mme. Georgette BONNAN, 57 ans, Melle. Maryse BOURUT et une femme de 60 ans non identifiée. 50 blessés.
Tentative d'évasion collective à la prison de Barberousse.

ALGERIE 28/01/57: "Echec à la grève" ordonné par le F. L. N. METROPOLE.

FRANCE 28/01/57: Le mot d'ordre de grève générale des travailleurs musulmans est largement suivi. Incidents à PARIS, MARSEILLE et dans le NORD

ALGERIE 03/02/57: Nedroma. Les terroristes détruisent à la bombe la chapelle du village. L'explosion provoque la mort de 10 personnes et fait 4 blessés.

ALGERIE 03/02/57: Aumale. M. Joseph ATTENCIA, 52 ans, propriétaire, enlevé.

ALGERIE 05/02/57: L'auteur du meurtre de Mlle. AMOU OLCINA, tuée à ALGER, arrêté. Il s'agit d'un Musulman.

ALGERIE 07/02/57: Offensive des Pays Arabes, à l'O. N. U., contre la FRANCE.

ALGERIE 10/02/57 : Le F.L.N. fait exploser plusieurs bombes dans les tribunes du stade municipal d'Alger (Belcourt) et au stade d'El-Biar : 10 morts et des centaines de blessés.

ALGERIE 11/02/57: Alger. Une grenade explose au "Bar Joinville" et fait trois morts: MM. Vincent PAPALARDO; Dominique ABRANI, 30 ans, et Mustapha MOULAY, 26 ans, C. R. S.

ALGERIE 15/02/57: Mostaganem. M. Icham KOUIDER, Médaille Militaire, Croix de Guerre avec six citations, assassiné par les fellagha.
Grenade à l'intérieur au "Bar Jean": un enfant de 7 ans, le fils du propriétaire, tué.
Petit. M. GANCI, agriculteur, assassiné.
Blida. M. Charles MARTINELLI, 59 ans, retraité, tué.

ALGERIE 16/02/57: Oranie. Trois agriculteurs: MM. Alfred GARCIA, Sylvestre MARTINEZ et Tiburce RUEDA, assassinés. Le fils RUEDA grièvement blessé.
General-Gouraud. M. Edouard LEUGRAND enlevé par les rebelles. Tagdempt. M. L. BOYER, agriculteur, arrêté pour sabotage d'un train.
Tlemcem. La jeune Claudette RUIZ, 13 ans, succombe à ses blessures, après l'attentat de l'Ecole Jules-Ferry qui a fait 2 victimes.

(ALGERIE 18/02/57: Alger. Mme. et M. GAUTHERON arrêtés pour assistance aux rebelles.)

ALGERIE 19/02/57: Bône. M. Jean PAVET, agriculteur, père de 5 enfants, assassiné.
Keddar. (Saint-Pierre-Saint-Paul), Découverte du cadavre de M. MARTY, 60 ans, égorgé.
Djelfa. Sur la route de Laghouat, deux chauffeurs de camions, MM. Maurice MIRAILLES et Jean MONTESSINOS sont égorgés.

ALGERIE 23/02/57: Saida. M. HUFFER meurt des suites de ses blessures reçues au cours de l'attentat du 21.
Setif. M. Jacques FAROU, officier de police, tué par un terroriste.
Teniet-El-Haad. M. Georges GRENGT, fermier, tué.
Menerville. M. CARRE, inspecteur de l'Enregistrement, grièvement blessé.
Azazga. M. BUZOLINI, conducteur de travaux, enlevé par les rebelles.

ALGERIE 28/02/57: TIZI-OUZOU. M. Georges BENAVENTE, employé de l'EGA, âgé de 19 ans, a été enlevé par une bande d'assassins du FLN à TIZI-Ouzou, village d'AÏt-Agad, en compagnie de son chef de district, M. Robert NAVARRO, 33 ans père de 3 enfants.

ALGERIE 04/03/57 : M André SABATIER, 27 ans, employé à la mine du Kouif, assassiné
Alger. Le colonel en retraite Raymond FUSTIER, 66 ans, demeurant à Paris, victime des terroristes, meurt des suites de ses blessures.

ALGERIE 05/03/57 : Orleansville. Mme. et M. Etienne SAUTIER, assassinés. Deux personnes blessés.

ALGERIE 08/03/57 : Tenes. M. Paul LEFEVRE, ingénieur agricole, fils du bâtonnier de l'Ordre des Avocats d'Alger, et son épouse, assassinés à la ferme de Solier.

ALGERIE 11/03/57 : Saint-Arnaud. M. Etienne d'AMBRA, 41 ans, employé, victime d'un attentat.
Loverdo. M. Henri LIS, secrétaire général de mairie, tué

ALGERIE 12/03/57 : Deux Français tués à Loverdo et à Medea

ALGERIE 13/03/57 : Pointe-Rouge. Attaqués dans leur ferme, Mme GRIVE,76 ans, et ses deux fils sont égorgés et mutilés.

ALGERIE 18/03/57 : Saint-Aime. Près d'Ammi-Moussa, le curé de Saint-Aime est mortellement blessé par balles et chevrotines

ALGERIE 24/03/57 : Vingt victimes des terroristes, dont 2 tués à Blida.

ALGERIE 25/03/57 : Alger. M. Roger GUYONNET, élève de l'Ecole "Moissons-Nouvelles", abattu par une patrouille. Le coureur cycliste BELAOUARI, tué par les terroristes.

ALGERIE 26/03/57 : Alger. Mme. Anna VACHERON et Mme. Monique HANOUN, professeur au Lycée LAZERGES, qui avaient hébergé la doctoresse Janine BALKODJA, militante communiste récemment arrêtée, sont appréhendées.
Guelma. M. François YACONO, employé des Contributions, disparait.
Mascara. M. JULLIE, président de la Délégation spéciale de BENIAN, assassiné.

ALGERIE 28/03/57 : Alger. M. Jacob CHOUKROUN, grand rabbin, victime d'un attentat à Medea, succombe à ses blessures

ALGERIE 29/03/57 : Alger. M. Jean Baptiste ROMA, 59 ans, boulanger, massacré par les terroristes.
Lavigerie. M. Jacques BERAUD, 29 ans, assassiné.

ALGERIE 30/03/57 : Laverdure. M. Alexandre TOMARINI, tué dans sa propriété

ALGERIE 01/04/57 : Plusieurs attentats font des morts et des blessés.
Bougie. M. BELKHIR Mohamed tué par les rebelles. Le R.P. AUQUE, aumônier, assassiné.
Tekbalet. M. Albert IBANEZ, 48 ans, tué dans une embuscade.
Malherbe. M. SANTENERO tué dans sa ferme.

ALGERIE 02/04/57 : Oranie. 20 fermes attaquées et saccagées: 5 Français tués.
Orleansville. M. Louis TACHENELLI tué.
Sidi-Aich. M. Alphonse DERRIER, employé à la S. A. S., tué.

ALGERIE 04/04/57 : Flambée de terrorisme. Fermes attaquées et incendiées.
Tlemcen. M. Raymond GIMENEZ, chauffeur, enlevé.
Malakoff. M. Henri BRADAIS assassiné.

ALGERIE 04/04/57 : Mostaganem. Armes et munitions saisis à bord du cargo allemand "LINDENFELD".

ALGERIE 06/04/57 : Embuscade près de Mascara: 3 tués, 3 blessés, 1 disparu. FROMENTIN. MM. Gino FACCA, entrepreneur de travaux publics à Blida, et Antoine BELIN-REY, ouvrier peintre, 18 ans, assassinés.

ALGERIE 07/04/57 : Oran. Une grenade éclate sur le "Stade ASB Trésor": 15 blessés.
Alger. Incidents à la Faculté de droit.

ALGERIE 08/04/57 : Le Cheik Larbi TEBESSI, chef des "OULEMAS", enlevé par les rebelles.

ALGERIE 09/04/57 : Perregaux. M. GARCIA tué à coups de couteau.
Tlemcen. 4 Français-Musulmans et 3 femmes égorgés.
M. Charles ROBES, employé des ponts et chaussées, victime d'un attentat.
Alger. M. Antonio MEMBRIVE tué; son frère blessé

ALGERIE 11/04/57 : Berthelot. MM. Joseph PRADO et Norbert NOBLET, tués. Isserville. Mme. ROMA, fermière, assassiné.
Oued Fodda. M. Marcel GOMEZ, employé, tué.
Babba-Hassen. Mme. Vve SALORI, 81 ans, mortellement blessée.

ALGERIE 12/04/57 : Alger. Trente communistes arrêtés pour collusion avec les rebelles. M. Antoine GIOGETTI, propriétaire de l'Auberge du "Ruisseau des singes", arrêté pour trafic d'armes et trahison.
Ain Temouchent. Explosion d'une grenade dans un cinéma: 3 morts, 25 blessés, tous Musulmans.

ALGERIE 13/04/57 : Vingt-deux communistes arrêtés, notamment Colette GREGOIRE, fille d'un directeur d'école de Bône; Eliette LOUP, étudiante; Michèle RAYNAUD, fille d'un inspecteur des P. T. T., Son frère Jean-Claude; Lucie COSCAS, Claudine LACASCADE, Madeleine CHAUMAT, Adrienne GARDI, Marie PUIG-SERVER, Maryse MATHEU et Régine ABDELIL, ainsi que Georges TORRES, Lucien HANOUN et Simon SPORTISSE.

ALGERIE 14/04/57 : Bône. M. BRAHIMI BRAHI tué par un terroriste.
Arba. Une grenade fait un mort, M. Jean-Baptiste MAS, 67 : ans. ,
Bougie. Le Dr. BRECHET, chirurgien, assassiné.
Sidi-Mimoun. Attaque de la ferme Saint-Jacques, où les époux FAVIER, 75 et 70 ans, sont massacrés par les rebelles.
Alger. Raymond NOCELLA né le 24 Novembre 1924 à EL-BIAR, Alger. Ingénieur à Electricité et Gaz d'Algérie, et Ingénieur en charge de l'édification du barrage du Djen-Djen, il à été victime d'un lâche attentat terroriste avec 3 de ses collègues. Cet attentat a eu lieu dans les gorges de Kerrata, près du chantier, et 3 autres personnes ouvriers du chantier, ont été également sauvagement assassinés.

ALGERIE 15/04/57 : Sétif. Attaque contre la caserne des pompiers: 6 soldats enlevés, ainsi que 4 pompiers musulmans

ALGERIE 17/04/57 : Oran. M. Albert ROUMAD, cultivateur à Tlemcen, assassiné. MM. Dominique LUCCIANI et Antoine SANTANDER enlevés.
Bône. Un caporal-chef, M. Christian LATASTE, tué d'un coup de couteau dans le dos.
Miliana. MM. Guillaume MERCADAL et Jean SEGURA, employés agricoles, tués.
Le Dr. BRECHET, chirurgien en renom, ami des Musulmans et en raison de son inlassable dévouement, est lâchement assassiné de deux balles dans la tête, par un tueur du F. L. N.

ALGERIE 18/04/57 : Alger. M. LEMAIGRE tué dans l'attaque d'un car.
Changarnier. Un commis de ferme tué.
Oran. Le train Oujda-Oran saute sur une mine, plusieurs blessés.

ALGERIE 19/04/57 : Alger. M. Auguste PASCAUD, chaudronnier au C. F. A., et sa femme, Gabrielle, arrêtés pour avoir hébergè un leader communiste musulman.
Oran. Bombe dans un trolleybus: 1 mort, M. Jean DONA, chauffeur, et 4 blessés.
Constantine. M. PACE, employé de la police, tué.

ALGERIE 22/04/57 : Blida. M. J -B. MAILLE, cheminot en retraite, assassiné.

ALGERIE 23/04/57 : Heliopolis (Guelma). Mme ZARAH Bouharoua et son bébé de 18 mois brûlés vifs par les terroristes.
Telagh. M. Martin RIVIERE, propriétaire, et sa soeur, Emilie, enlevés par les fellagha. Ils devaient être libérés quelques jours après.
Bordj Sabath, près de Bône : neuf membres musulmans de la Délégation spéciale enlevés et massacrés par les rebelles.
Cap Aokas. M. Henri AUBERTIER, agriculteur, 80 ans, assassiné.
Oran. MM. Benoit LALANDE et Emile PROST, agriculteurs, arrêtés pour avoir versé des subsides aux fellagha.

ALGERIE 25/04/57 : Saida. M. Jean PEREZ, agriculteur, enlevé et assassiné à l'arme blanche.

ALGERIE 27/04/57 : Sanglante bataille entre M. N. A. et F. L. N.
Cavaignac. M. Honoré BARTEL, 54 ans, tué.
Guelia. M. Roger COCO, propriétaire, et son gérant, M. RODRIGUEZ, égorgés.

ALGERIE 28/04/57 : Nombreux attentats terroristes: 3 morts, 14 blessés.
Oran. M. Gaston GOUINI, commerçant, tué.
Perregaux. M. M. GINEZ, 56 ans, chauffeur, tué dans son jardin.
Menerville. M. Michel FEBRER, meurt des suites de ses blessures

ALGERIE 29/04/57 : Kroubs. Les rebelles attaquent un poste de police: 1 gardien de la Paix, Aimé WARISSE, tué; quatre blessés.

ALGERIE 31/04/57 : Recrudescence d'attentats la veille du 1er Mai: 7 morts, 6 blessés.
Baraki. M. PETITJEAN, garde-champêtre, enlevé de son domicile.
Bône. M. Robert CASSAIS, employé des Ponts et Chaussées, tué en présence de sa fillette âgée de 6 ans.

ALGERIE 02/05/57 : Constantine. Une grenade explose dans un marché: 1 mort, Mlle. Léa HALIMI, et 60 blessés.
Tlemcen. M. René BAUDET, 44 ans, livreur, mortellement blessé.

ALGERIE 07/05/57 : Sidi-Bel-Abbes. Six fermes attaquée.
Perregaux. M. Pierre OROSCO, ouvrier agricole, assassiné.
Guelma. Le Dr. G. JOUANE, qui jouissait d'une très grande estime dans tous le pays, est assassiné par un terroriste F. L. N.

ALGERIE 09/05/57 : Mazouna (Orleansville). Cinq tués, dont deux institutrices françaises: Mlles. Nelly SCHNEIDER et Lydie ALCARAZ. ainsi que l'iman HENNI Si Med et son frère, mufti. Oue
d Fodda. M. Armand LECOUREGE, entrepreneur de travaux publics, assassiné.

ALGERIE 10/05/57 : Tocqueville. M. Maurice BROCHERY, 67 ans, tué.
Oran. M. Christian DELORE, territorial, abattu de trois balles de revolver dans le dos.
Mascara. M. Alexis SKINADJE, contrôleur des P. T. T., tué.

ALGERIE 11/05/57 : Sétif. La famille BARRAL, composée du père, 55 ans, de la mère, 44 ans, d'un garçon, Gérard, 16 ans, et de deux jeunes filles, Josiane, 12 ans, et Suzy, 20 ans, est sauvagement égorgée, dans sa ferme, à 16 Km. de la ville.
- Le F. L. N. interdit formellement aux Musulmans de fumer, d'aller au cinéma, au café, à l'école, de célébrer les fêtes religieuses musulmanes, de payer les impôts à l'Administration, d'avoir des chiens, de porter des vêtements européens et d'accepter des soins gratuits.
Rivet. Le journal de marche de SI OMAR, alias AIN ALOUEN Mohamed, fait état de nombreuses exécutions punitives de Français Musulmans par les tueurs placés sous ses ordres.

ALGERIE 13/05/57 : Kolea. M. François GABET, maire de la localité depuis 30 ans, assassiné, alors qu'il effectuait la paie de ses ouvriers.
Mouzaiaville. M. André MOUGEOT, gérant de ferme, tué.
Gambetta. Dix-sept familles musulmanes enlevées.

ALGERIE 16/05/57 : Blida. Un gardien de la Paix, M. Lucien MORELL, tué.

ALGERIE 19/05/57 : Tocqueville. M. Paul MONTESINO, 58 ans, et son épouse, âgée de 48 ans, assassinés.

ALGERIE 20/05/57 : M'Sila. Les corps des deux gardiens de la Paix, MM. André SASTON et Julien GROGNIER, découverts. Ils avaient été égorgés.
Saida. M. Jean RIQUELME, 70 ans, assassiné.
Batna. Un agent de police, M. SAHNOUNI, tué.

ALGERIE 22/05/57 : Actes de Terrorisme en ORANIE.
Franchetti. M. Pierre CHAMBON, 20 ans, assassiné à coups de couteau
Tlemcen. Le caporal Roger LABADE tué de 3 balles dans la tête. M. Emile MONNIER, retraité des P. T. T., tué d'une balle dans la nuque
Setif. M. Gérard LAFAILLE, 47 ans, mortellement blessé.
Dombasle. M. Louis MAGNIN, agriculteur, assassiné.

ALGERIE 23/05/57 : ORAN. M. Joseph MONTES tué.

ALGERIE 25/05/57 : Gounod. Des armes venant de TUNISIE sont saisies.
Alger. M. Jean SOLDEVILLA, patron boulanger, mortellement blessé.

ALGERIE 26/05/57 : Maison-Blanche. M. LIGOLS, gardien du radio-phare, assassiné.

FRANCE 26/05/57 : Paris. à la sortie du stade de COLOMBES, Le F.L.N. assassine l'ancien Président de l'Assemblée algérienne. Le meurtrier, Mohamed Ben Sadok, est arrêté et condamné aux travaux forcés à perpétuité.

ALGERIE 29/05/57 : Le F.L.N. attaque la cité de Melouza, (MECHTA KASBAH) considérée comme étant le fief du M.N.A. pendant ce raid: 338 français-musulmans assassinés, massacrés, égorgés et émasculés par le F.L.N. à Melouza et Wagram.
Oran. M. Emmanuel VERA, ancien joueur du football, et M. Jean SANCHEZ sont tués.

FRANCE 29/05/57 : Marseille. Mohamed Mahiddine, responsable du F.L.N. algérien pour le sud de la France, est assassiné.

ALGERIE 30/05/57 : Mascara. M. Simon PONS, gérant de ferme, tué à coups de hache.
Bouguirat. M. Jean-Baptiste CHADRY, 57 ans, père de 5 enfants, égorgé par deux des plus anciens ouvriers musulmans de la ferme.
Saida. Les Forces de l'Ordre dénombrent 37 victimes des terroristes.
Wagram. Une trentaine de "hors-la-loi" rassemblent 80 hommes valides des fractions OULED ZERROUKI et OULED BENI BENKHOUA, dans la ferme SAHLI KADDA, à 18 Km. de SAIDA, et ouvrent le feu. Ils achèvent les blessés à coups de haches et de couteaux. Trente personnes réussissent échapper à la mort.
Vingt hommes sont groupés dans la demeure de BELKACEM MOSTEFA et mitraillés: 8 morts et 4 blessés.

ALGERIE 31/05/57 : Mascara. M. Adda CHENTOUF, maire, assassiné d'une balle dans la tête, à la Zaouia de Sid-Abdallah.
Du 1er Novembre 1954 au 31 Mai 1957, l'action des rebelles menée contre les exploitations agricoles s'établit ainsi:
Incendies où destructions totales où partielles 1.869
Têtes de bétail abattues ou volées 78.513
Destructions de machines agricoles 804
Destructions d'arbres fruitiers 565.700
Destructions de pieds de vigne 12.436.000
Destructions de paille, fourrage, grains (Quint.) 485.700
Hangars, magasins détruits 696
Récoltes sur pieds incendiées ou volées (attentats) 4.583

ALGERIE 02/06/57 : El-Mila. M. LUCAS, pharmacien, poignardé par un terroriste.

ALGERIE 03/06/57 : Alger. Trois bombes dissimulées dans les lampadaires explosent dans trois quartiers populeux, et font 8 morts: Mlle. Vincente MAS, 14 ans; Mme. REHM, 50 ans; MM. Mohand MECHARI; Gabriel DUCHEMIN; Jules LEVY, le jeune Jean BAYLE, 10 ans, le 2me. classe Gabriel ACHAR; Georges SAINT-JEAN, 6 ans, 90 blessés.
Mila. M. Raymond SANCHEZ, 54 ans, jardinier, père de 7 enfants, enlevé et égorgé.
Alger Saint-Eugène, un garde territorial et un voyageur musulman blessés ALGERIE 04/06/57 : rovigo. M. Edouard SAMSON, président de la Délégation Spéciale, arrêté par la D. S. T., pour collusion avec le F. L. N.
Tlemcen. Raid terroriste dans la ville.

ALGERIE 06/06/57 : la Sénia. M. MOHAMED SMAHI, neveu du caïd, assassiné par les terroristes.

ALGERIE 09/06/57 : Alger. Un engin explosif au Casino de la Corniche fait onze morts: MM. Lucien SEROR, René COUDERC, Georges MOATTI, Gérard CRUADES, Paul PERES, Joseph GOMEZ et Simon SEBAN, MIles. Carmen RAMOS, "Lucky Starway" Josette SMADJA et BENAIM, 85 blessés, dont plusieurs jeunes garçons et jeunes filles.
Sétif. M. Roger BROMENG, propriétaire, tué dans sa ferme.

ALGERIE 10/06/57 : La ferme " Clos de l'Oasis ", après avoir été déjà pillée est ravagée par un incendie.

ALGERIE 11/06/57 : Mostaganem. Le sous-brigadier de police KAID OMAR
BENA OUDA, déjà victime d'un attentat, abattu à coups de revolver.

ALGERIE 13/06/57 : Fort De L'eau. M. Yves-René SINTES tué d'un coup de couteau.

ALGERIE 18/06/57 : Jemmapes. M. Georges VILLEMIN, propriétaire, et son gérant, M. SULTANA, tués.

ALGERIE 19/06/57 : Azazga. M. PINTO, mécanicien, meurt des suites de ses blessures.

ALGERIE 21/06/57 : Frenda. Un commande terroriste tue 2 Français et 2 Musulmans.
Noisy -Les-Bains. Le caïd MEDIBA et le garde-champêtre attirés et tués dans une embuscade.

ALGERIE 23/06/57 : Sidi-Bel-Abbes. Une grenade explose et tué Mlle. Marie- France PEREA, 16 ans.
Hammamm-Bou-Adjar. M. Pierre CARAVAJAL, chauffeur, tué au volant de sa voiture.

SYRIE 23/06/57 : Un appel à la "Guerre sainte", contre la FRANCE, est lancée par les "Ulémas".

ALGERIE 25/06/57 : Franchetti. Près de SAIDA, MM. Joseph HAENTZEL et René Roger EPPLIM, agriculteurs, assassinés.

ALGERIE 26/06/57 : ALGER. Découverte de 33 bombes prêtes à être posées.

ALGERIE 28/06/57 : Routes minées par les rebelles.
Combas. M. Marius COLLET, agriculteur, tué dans son champ.

ALGERIE 04/07/57 : Bouhanifa. Découverte du cadavre de M. Jean RUIZ, 70 ans, enlevé par les rebelles.
Saint-Antoine. MM. Auguste LAURO, Georges MINTUB, ouvriers, et NAPOLEONE, contremaître, assassinés sur un chantier.
Bône. Sur la ferme dénommée « la frondaie » à Duzerville, il y a eu un attentat durant lequel GAUCI Joseph, 57 ans, agriculteur, tué, a été tué sur le coup, mais son beau frère SULTANA Laurent a été très grièvement blessé et malheureusement il décéda quelques jours après.

ALGERIE 04/07/57 : Perrégaux. MM. Henry BENDAYAN et Jean DENOT tués à coups de feu. Sabotages et attentats.

France 05/07/57 : Fusillades entre NORD-AFRICAINS: 6 morts.

ALGERIE 12/07/57 : Constantine. M. Guillaume GALVANI, entrepreneur, tué.

ALGERIE 16/07/57 : Mascara. M. Norbert MOBLARD tué, alors qu'il se trouvait sur sa moissonneuse.

ALGERIE 17/07/57 : Molière. Un brigadier des "Eaux et Forêts", M. DEBLE, assassiné.
Mascara. M. L'HERMITE tué devant son domicile.
Martinprey. M. PORFF, 85 ans, agriculteur, égorgé dans sa ferme.
Perrégaux. Le propriétaire de la Brasserie Centrale tué.
Sétif. M. Jean RAMBAUD mortellement blessé. MM. Joseph GAH et Antoine AHARD, agriculteurs, enlevés et emmenés de force en TUNISIE.

ALGERIE 18/07/57 : Alger. Explosion de cinq bombes dans le centre d'ALGER: 5 morts et 3 blessés.

ALGERIE 19/07/57 : Blida. Un cheminot, M. Gaston MORETTI, 44 ans, tué.
Oran. Une bombe explose: un mort, M. José HERNANDEZ, 52 ans, et deux blessés.
Tigzirt. Une "jeep" des "Eaux et Forêts" attaquée, 2 morts, MM. LABARDE et MARCHAL.

ALGERIE 19/07/57 : Cavaignac. M. Gabriel MUNIER assassiné dans sa ferme.

ALGERIE 27/07/57 : M. Edouard GUIRAUD, disparu depuis deux jours, retrouvé égorgé.

ALGERIE 28/07/57 : Aumale. M. Louis BERNARD, gardien du cimetière, tué.

ALGERIE 30/07/57 : Bône. Un bijoutier, M. Gabriel SEYMANN, mortellement blessé.

FRANCE 02/08/57 : Paris. Un attentat, mené par le F.L.N. algérien et visant des musulmans, fait six morts et quatre blessés.

ALGERIE 03/08/57 : Accrochages, sabotages, agressions

ALGERIE 11/08/57 : Aumale. Une grenade explose sur le marché: 2 morts, 20 blessés, tous Musulmans. L'agent auxiliaire Joseph TERRIER tué.
Bône. Une bombe explose dans un magasin. Le propriétaire, M. Raymond ZITOUN, tué.

ALGERIE 13/08/57 : Mascara. Un fermier et sa famille tombent dans une embuscade: 1 mort, M. Antoine FUSTER, 3 blessés graves
Bône, le Militaire UT Aimé-Louis BONNEFOUX (employé à la caisse d'allocations familiales), 39 ans, originaire de Bône, est victime d'un attentat. Il décédera chez lui. Reconnu "MORT POUR LA FRANCE" le 19/12/1957.
Bône le Militaire UT Joachim, Henri IMPERATO (entrepreneur de travaux publics), 40 ans, originaire de Bône, est victime d'un attentat. Il décédera chez lui. Reconnu "MORT POUR LA FRANCE" le 28/01/1958.
Le Militaire UT Roger VENEZIA, 32 ans, (architecte) originaire de Bône, est bléssé. (cité à l'ordre de la Division avec attribution de la Croix de la Valeur Militaire avec étoile d'Argent le 7 septembre 1957)

ALGERIE 14/08/57 : Aumale. M. Joseph PACCIONI, brigadier de police, disparu.

ALGERIE 23/08/57 : Ténés; M. Ali THELA victime d'un attentat terroriste à 14 heures devant son domicile aVe Maréchal Foch.

ALGERIE 24/08/57 : Venus de Tunisie, des rebelles attaquent un convoi: 6 morts, dont 3 Français, 8 blessés.
Cavaignac. Sur la route de TALAFA, une auto est arrêtée par des rebelles. M. Henri BAUSSIER et son fils Jean, âgé de 13 ans, assassinés; le jeune Robert BANIERE, 13 ans, porté disparu. Ils venaient de rendre visite à M. THELA tué la veille.
Bouguirat. Le cheik BEN TEKKOUK et son fils ZIN tués

ALGERIE 26/08/57 : Courbet. Deux familles de sept personnes, ouvriers agricoles, massacrés par 30 fellaghas au domaine de la Mandourah. Il s'agit de M. Joseph FUSTER, 61 ans, et sa femme, 48 ans; son fils André, 15 ans, et de Mme. Jeanne FAYOS, 58 ans, ses fils Fernand et Vincent, 31 et 26 ans, et de sa fille, Adrienne.
Orléansville. La Synagogue incendiée.

FRANCE 26/08/57 : A Lille, 3 musulmans périssent carbonisés dans l'attaque et l'incendie d'une brasserie

ALGERIE 27/08/57 : La Chiffa. M. José RENS tué devant une ferme.
Mascara. Bilan de l'attaque du convoi sur la route de Dublineau: 7 morts, 5 militaires et 2 civils. MM. François GADEA et DEL AGUIB.
Sept Français Musulmans égorgés à la suite d'un raid de représailles.

ALGERIE 29/08/57 : Miliana. Un agriculteur, M. Claude MALARDEAU, 26 ans, assassiné dans la propriété de ses parents.

ALGERIE 31/08/57 : Orleansville. Un instituteur en retraite, M. AOULMEUR, Mohamed Ben Cherci, vice-président de la Commission Administrative de la Ville, grièvement blessé par les rebelles, meurt des suites de ses blessures.

ALGERIE 02/09/57 : Relizane. M. PAREDER, policier, tué d'une balle au coeur.
Sétif. M. Louis CHAUVIN, gendarme, tué par l'explosion d'une grenade, qui fait 3 blessés.
Fermatou. Des fellaghas tuent M. Richard SWARTZ, gardien du moulin Serrah, et blessent grièvement à coups de baïonnette M. Alexandre GROSSO

ALGERIE 03/09/57 : Constantine. Une grenade explose dans un café: 3 blessés; une seconde dans un appartement: 6 blessés. Un jeune enfant succombe des suites de ses blessures.

ALGERIE 08/09/57 : Millana. M. Edouard DECRUZ, employé de l'hôpital, tué. Les attentats font plusieurs blessés chez les Musulmans

ALGERIE 16/09/57 : Bône. Une auto tombe dans une embuscade, M. LASSUS tué, et M. SOUR gravement blessé.

ALGERIE 24/09/57 : Yacef Saadi, chef du réseau terroriste F.L.N. d'Alger, est arrêté par des parachutistes français.
Boufarik. Assassinat de M. José FONT.

ALGERIE 26/09/57 : Loverdo. M. ALI BEN MANHAR égorgé, sous les yeux de sa femme et de ses enfants.

FRANCE 27/09/57 : Paris. Assassinat de M. E. BEKKAT, secrétaire général de l'U. S. T.A., de tendance M. N. A.

ALGERIE 29/09/57 : Plusieurs fermes mises à sac dans le Sersou et dans le Dahra.
Khedara. M. Roger BENEJEAN, entrepreneur de transports, tué.
Saint-Arnaud. M. Armand d'INGRADO, agriculteur, tué.

ALGERIE 09/09/57 : Lannoy. Incendie criminel au Centre de regroupement 1.000 personnes sans abri.
Oran. Une grenade dans la foule: 9 blessés.
Mostaganem. Une grenade dans une fête foraine: 18 blessés.

ALGERIE 30/09/57 : Philippeville. Une grenade fait onze blessés, dont deux enfants.

ALGERIE 01/10/57 : Tenira. M. Gérard RIGAUD, agriculteur, assassiné.
Bousfer. Près d'Ain El Turc k: un car et des autos mitraillés par des rebelles. M. Antoine BERNABEU, 20 ans, étudiant, et Mlle. Isabelle ROS, 22 ans, tués.

ALGERIE 02/10/57 : Tizi-Ouzou. M. Armand SOLER, 20 ans, employé, tué en plein centre de la ville.
Felix Faure. M. Raymond LAQUIERE, 31 ans, assassiné près de sa ferme.

ALGERIE 03/10/57 : 80 familles musulmanes enlevées par les rebelles à la frontière tunisienne.
Fondouk. M. Georges FERRER, facteur des P. T. T., enlevé.
Cherchell. M. Baptiste TUR, métayer, enlevé.
Perregaux. M. François IBORRA assassiné sur un de ses chantiers.

ALGERIE 04/10/57 : Parmentier. Découverte du cadavre de M. François MAR- CO, gardien de ferme, enlevé par les rebelles.

ALGERIE 08/10/57 : Sidi-Bel-Abbes. Des attentats font onze morts, dont MM. Fréderic ALONZO, 28 ans; Antoine ALONZO, 26 ans, Ramon CHACOU, Hellmunt ZOBORSKY, sous-officier de la Légion, M. Raymond MONTAVA, cheminot retraité, Mme. PAYA, M. Georges BENTATA et un marchand musulman.

ALGERIE 11/10/57 : Picard. M. Roland SCHMITT assassiné dans sa ferme.

ALGERIE 17/10/57 : Alger. Au douar Smir, neuf Musulmans torturés et mis à mort devant la population du village rassemblée par les tueurs du F. L. N.
Cherchell. MM. BAREYRE et WINE gravement blessés.
Guelma. M. André CATHALA, 29 ans, employé de ferme, tué par les rebelles.

ALGERIE 18/10/57 : Recrudescence de l'activité des rebelles en Oranie, notamment à. Turenne, Marnia, Tiaret, Tlemcen. Dans cette dernière ville, M. MENA et deux militaires sont tués.

ALGERIE 20/10/57 : Deux embuscades et un accrochage font 17 morts et 12 blessés civils et militaires.

ALGERIE 21/10/57 : Fort De L'eau. Grenades dans une brasserie: Mme. VIDAL, sa fille Annie et un militaire blessés.
Oranie. Véhicules civils et militaires mitraillés.
Laghouat. M. René PEREZ tué sur un chantier.

FRANCE 21/10/57 : L'activité des terroristes se déploie dans plusieurs villes.

ALGERIE 22/10/57 : Harcèlements de fermes par les fellaghas

ALGERIE 24/10/57 : Constantine. M. Vincent VANUCCI, 78 ans, grièvement blessé par un tueur, succombe à ses blessures.

ALGERIE 24/10/57 : Philippeville. Le lieutenant Roger GUY, 25 ans, assassiné sur la route de Robertville, à SIDI MESRICH.
Près de Saint-Antoine, deux agriculteurs, les frères BALDINI, grièvement blessés à coups de fusil.

FRANCE 25/10/57 : M. Hocine CHERCHALI, ancien adjoint au maire d'Alger, abattu par des terroristes, dans le métro "Sévres-Babylone", ainsi que Ahmed Bekhat, secrétaire de l'Union des Travailleurs Algériens.

ALGERIE 30/10/57 : Saint-Denis-Du-Sig. Une "Micheline" attaquée, un bébé de 18 mois tué.

FRANCE 31/10/57 : Paris. M. Henri BORGEAUD, sénateur d'ALGER, échappe à un attentat.

ALGERIE 01/11/57 : Corso. M. Claude SAUMIER, gardien de ferme, mortellement blessé.
Héliopolis. M. Lucien BODIO assassiné.

ALGERIE 03/11/57 : Alger. Deux grenades explosent dans deux cafés maures: 1 mort, 21 blessés

FRANCE 07/11/57 : Saint Etienne. Le colonel en retraite RIEZ, chef des Affaires Sociales Nord-africaines, tué de plusieurs coups de revolver.

ALGERIE 07/11/57 : Oran. Au cours d'une opération de contrôle, un officier de police, M. Benoît CECCALDI, est tué à coups de feu.

ALGERIE 08/11/57 : Bône. M. Marcel KALFOU, père de 4 enfants, représentant de commerce, tué dans un magasin de tissus.
Herbillon. M. KHEMISSI, conseiller municipal, tué.
Tixmimoun. Attaque dirigée contre des équipes de recherches pétrolières: 7 civils Français et 9 Légionaires tués.

ALGERIE 11/11/57 : Les attentats terroristes ont fait deux morts et cinq blessés graves

ALGERIE 12/11/57 : Bourkika. Le jeune Jean MARTINEZ assassiné

ALGERIE 15/11/57 : Sidi-Bel-Abbes. Le lieutenant commandant la S. A. S. du village de Chetouane, et le garde-champêtre, assassinés. Le maire est porté disparu.

ALGERIE 16/11/57 : Bône. Grenade dans un café: 1 mort, M. Robert JOFFRE, et 3 blessés.

FRANCE 19/11/57 : Paris. Tuerie dans un hôtel de la banlieue parisienne: 6 morts, tous Nord-africains, et 2 grièvement blessés, par le F. L. N.

ALGERIE 22/11/57 : Mascara. Le sergent de l'Unité Territoriales locale, Raymond VERGA tué.
Tiaret. M. Fernand AVELINE, agriculteur, enlevé

FRANCE 27/11/57 : Paris. M. Abdelkader BARAKROK, secrétaire d'Etat de l'Algérie, est l'objet d'une tentative de meurtre.

ALGERIE 29/11/57 : Biskra. M. Henri METAY, tué.
Corneille. M. Robert GUILBERT tué dans sa ferme.

ALGERIE 02/12/57 : Oran. L'explosion d'une grenade fait 2 blessés: Mme. Marie-Jeanne DURANTON et son enfant, âgé de 21 mois

ALGERIE 04/12/57 : Philippeville. Par suite d'un sabotage, le train de Constantine a déraillé à Gastonville: 4 militaires tués, 2 blessés.

ALGERIE 10/12/57 : Mascara. M. SCHMITT, tué par un terroriste.
Blida. Une grenade explose dans un bar: 9 blessés, dont 3 grièvement: MM. RENECAPION, OTTO BARMAN et René PASCAL.

FRANCE 12/12/57 : Paris. Règlements de comptes entre Musulmans algériens 7 morts, 18 blessés.

ALGERIE 13/12/57 : Bone. Un terroriste poignarde M. Auguste BARBATO, 32 ans, pharmacien, qui est tué, et M. Amédée NICOTRA, 64 ans, qui est grièvement blessé.
Philippeville. M. Louis CUOMO, agriculteur, tué à coups de hache.
Taher. M. TOCHOU, agriculteur, grièvement blessé.

FRANCE 19/12/57 : Une bombe, probablement posée par le F.L.N., explose à bord d'un avion d'Air France. L'appareil parvient à atterrir à Lyon sans dommage grave ni victime.

ALGERIE 20/12/57 : Oran. Des passants sont mitraillés par des fellaghas: 3 morts, la jeune Rosette BAEZ, 14 ans; Mme. LINOCHE, 24 ans, et LARBI Mohamed, épicier; plusieurs blessés.

ALGERIE 26/12/57 : Oran. Une grenade explose dans un bar: 1 mort, M. Charles DRAY; 6 autres Français blessés.

ALGERIE 27/12/57 : Alger. Un commis de ferme, M. Juan MARTINEZ, tué d'un coup de revolver, près du village du Corso.

MAROC DECEMBRE 1957 : Abane Ramdame, dirigeant du F.L.N. algérien, est assassiné.

MALGRE TOUS CES MASSACRES LA FRANCE
CAUTIONNE, AIDE ET FINANCE DEPUIS 1962
LES FALSIFICATEURS DE NOTRE HISTOIRE EN ALGERIE .

AVIS IMPORTANT

Cette Liste n'est Malheureusement pas Complète. Que Tous Ceux qui ont des Dates Précises, des Coupures de Journaux ou Autres Documents Faisant Etat d'Autres Attentats, nous les Fassent Parvenir. Nous Inscriront Cela dans Cette Liste pour Faire Comprendre à Tous Ceux qui Veulent Cacher la Terrible Vérité de Cette Guerre Civile, la Réalité de la Vie Quotidienne de Tous Ceux qui Voulaient Rester Français et Vivre en Paix Entre Toutes les Communautés.